Bio - français

« Une figure majeure du jeune piano contemporain » - Alain Cochard

« His comprehensively superb artistry places him in the exceptional class » - Robert Matthew-Walker

Premier Prix à vingt ans du Concours International de Cleveland, Kotaro Fukuma se produit sur de nombreuses scènes parmi les plus prestigieuses: au Carnegie Hall et au Lincoln Center à New York, au Wigmore Hall à Londres, à la Philharmonie et au Konzerthaus à Berlin, au Gewandhaus à Leipzig, Salle Olivier Messiaen à Paris, au Grand Auditorium National à Madrid, au Victoria Hall à Genève, ainsi qu'au Japon (Suntory Hall et Opéra City de Tokyo).

Prix Chopin au Japon en 2013, il fait, la même année, ses débuts au Théâtre De Santiago du Chili dans la série de récitals « Grandes Pianistas » où il remplace Hélène Grimaud.

Kotaro Fukuma joue également avec des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre de Cleveland, l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise, l’Orchestre Philharmonique de Dresde, l’Orchestre National d’Île de France, l’Orchestre Philharmonique Royal de Galice, l’Orchestre Symphonique du Brésil, et le Nouvel Orchestre Philharmonique du Japon, sous la direction de chefs tels que Rafaël Frühbeck de Burgos, Hannu Lintu, François-Xavier Roth, Jahja Ling, Yury Simonov ou Kazuki Yamada. 

En France, il a déjà donné de nombreux concerts, notamment à l'Esprit du Piano à Bordeaux, la Roque d'Anthéron, Salle Gaveau à Paris, aux festivals de Menton, Sully-sur-Loire, Chopin, au Lille Piano(s) Festival avec l'Orchestre National de Lille. Durant la saison 2015-2016, il est réinvité par le festival Piano aux Jacobins, et est également en concert avec l'Orchestre Symphonique de Bretagne, à Grenoble, à Piano Campus, aux Musicales de Croissy, aux Rencontres artistiques de Bel-Air et avec Insula Orchestra sous la direction de Laurence Equilbey, ainsi qu'au festival "L'Eté musical des Causses", à Villefranche-sur-Mer et aux Estivales de Musique en Médoc. 

Début juillet 2016, il remplace au pied levé Nelson Freire pour interpréter le Concerto n°2 de Brahms avec l'Orchestre National du Capitole de Toulouse dirigé par Tugan Sokhiev.

Passionné de musique contemporaine, Kotaro Fukuma a créé en premières nationales ou mondiales des œuvres de Toru Takemitsu, Mutsuo Shishido, Renaud Gagneux, Thierry Escaich, Thierry Huillet, Pascal Zavaro, Einojuhani Rautavaara, Peter Klatzow, Francesco Milita…

Kotaro Fukuma a déjà enregistré plusieurs disques : deux pour le label Naxos (Schumann, Takemitsu), deux pour le label nippon Accustika (Liszt, Toppan Hall live Récital), un pour le label Harmony-Hortus  (Iberia d’Albéniz), un pour Denon-Hortus (Debussy), un pour Denon en 2013 (Chopin) et un pour Hortus-Denon en 2014 intitulé « Dumka », consacré à la musique russe. Son dernier enregistrement paru chez Hortus au printemps 2015 est consacré à Chopin. 
Chacun de ses enregistrements est salué par la critique (Diapason, Classica, Gramophone, American Music Records, Bayern 4 Klassik, Classic Today…).

Ses concerts et enregistrements ont été diffusés aux USA (WNYC, WCLV, WPR), en Allemagne (Deutschlandfunk), en France (France 2, France Musique, Radio Classique), en Finlande (YLE), au Japon (NHK, NHK-FM, TBS), en Espagne (TVE, Radio Clasica), en Afrique du Sud (Classic FM), en Italie (Classica FM), au Brésil (SBT), en Pologne (TVP3)… 

Il a fait ses études supérieures de musique,  successivement, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (2001-2005) avec Bruno Rigutto et Marie-Françoise Bucquet, puis à l’Université des Arts de Berlin (2005-2010) avec Klaus Hellwig, enfin à l’Académie du Lac de Côme en Italie (2006-2009). Il a bénéficié des conseils des maîtres Léon Fleisher, Mitsuko Uchida, Richard Goode, Alicia de Larrocha, Maria-Joao Pires, Leslie Howard, Dominique Merlet, et Aldo Ciccolini.

Kotaro Fukuma parle six langues dont le français. Il vit à Berlin.

[ juillet 2016]